Quelle configuration pour votre autoclave stérilisateur de laboratoire ?

Qu'est-ce qu'un autoclave stérilisateur ?

Éthymologie
Auto : de soi-même
Clavis (latin) : clé
Signification : qui se ferme lui-même à clé

Un autoclave est un appareil de stérilisation qui utilise la vapeur pour stériliser son contenu, comme cela se fait la plupart du temps en milieu hospitalier notamment. L'autoclave utilise la (sur)pression intérieure générée par la vapeur pour se verrouiller automatiquement (et atteindre une pression supérieure à celle l'atmosphère).
Ce procédé permet notamment à l'autoclave d'hôpital de stériliser des instruments chirurgicaux (médicaux en général), ou des déchets (liquides ou solides).

 

Quels sont les différents types d'autoclaves de laboratoire ?

Les autoclaves à chargement frontal "une porte" : adaptés à la stérilisation de produits et aux volumes importants. Les plus grands modèles nécessitent l’utilisation de chariots de chargement et sont plus encombrants que les modèles à chargement vertical (cf plus bas).
Les autoclaves à chargement latéral "deux portes" (entrée / sortie) : destinés à être intégrés dans un processus impliquant plusieurs personnes. Ceux-ci sont plus sophistiqués, plus difficile à contrôler et à faire fonctionner «en sas» (gestion de la non concordance d'ouverture des portes).
Les autoclaves à chargement vertical (ouverture sur le haut de l'appareil) : adaptés pour la destruction de déchets et pour la stérilisation de petit matériel. Ils présentent l’avantage d’être peu encombrants mais nécessitent parfois des équipements spécifiques pour manipuler le panier ou le conteneur.

Il existe des autoclaves à chambre cylindrique et d’autres à chambre rectangulaire :

En chambre cylindrique la circulation de la vapeur est plus naturelle, ce qui permet une stérilisation plus rapide. L’autoclave à chambre cylindrique est toutefois plus encombrant que son homologue à chambre rectangulaire. Ils sont aussi généralement moins chers.
En chambre rectangulaire : leur volume intérieur est plus important, mais ils demandent une plus grande application dans la disposition des produits à stériliser pour que la stérilisation soit efficace. Les 4 coins de la chambre rectangulaire doivent être arrondis pour un nettoyage plus efficace.

Quels autres paramètres considérer dans le choix de l'autoclave de laboratoire ?

Assurez-vous que certaines fonctionnalités dont vous aurez (peut-être) besoin dans votre exercice sont bien proposées par l'autoclave, par exemple :

  • Générateur de vapeur
  • Pompe à vide - indispensable pour le pré et post traitement. Elle est conseillée pour les instruments creux, poreux, et emballés. Indispensable pour la fonction séchage
  • Filtration de la vapeur évacuée
  • Mélange air-vapeur - nécessaire pour refroidir certains contenants
  • Système de séchage - pour les équipements en verre

Vous devrez peut-être également vérifier les points suivants :

  • Matériel de manutention pour le chargement et le déchargement
  • Qualification périodique (le contrôle technique)

FAT : Factory Acceptance Test - Tests pré-vente (usine)
DQ : Design Qualification - Qualité des matériaux utilisés 
IQ : Installation Qualification - Peu pratiqué (généralement remplacé par l'OQ)
OQ : Operational Qualification - S'assurer par des capteurs externes que les données transmises par l'appareil sont les bonnes
PQ : Performance Qualification - Idem concernant la reproductibilité des données par le test OQ concernant les pressions de température.
À chacune des phases de test doit être associée une documentation spécifique. N’hésitez pas à demander au fabricant de votre autoclave de vous assister dans ces démarches.

  • Local adapté - alimentation électrique adaptée / système d’alimentation en eau déminéralisée / circuit d’air comprimé / système d’évacuation des eaux usées / flux d’air frais pour son refroidissement
  • Liaison PC / réseau Ethernet pour le suivi du processus de stérilisation
  • Maintenance préventive / entretien de l'autoclave

Quel autoclave pour quel environnement ?

Les autoclaves peuvent répondre à différentes utilisations :

  • En laboratoire : petits volumes, vous pouvez trouver des autoclaves de laboratoire de table (de paillasse) ou sur pieds. Un autoclave à chargement vertical suffira (encombrement minimal).
  • En phase pilote ou en production : contraintes de manutention, débits journaliers, connectivité PC de contrôle
  • En environnement GMP (Good Manufacturing Practices) : (domaine pharmaceutique), garantie de la qualité de fabrication - imposent des choix d’équipements et d’accessoires souvent spécifiques, avec des qualifications et une documentation adaptées. Vous devrez donc choisir un autoclave qui respecte les exigences GMP.
  • En environnement médical : homologations spécifiques / retraitement de dispositifs médicaux instruments chirurgicaux & conformité à la directive européenne 93/42.
Posted by Webmaster SGE / Posted on 12 Nov